Saint-Pierre-la-Garenne
Limitation de l'éclairage public
La préservation de notre environnement naturel est important.

Les habitants de Saint Pierre la Garenne et son équipe municipale y sont grandement attachés. 

L'une des premières décisions du conseil consiste à limiter la pollution lumineuse au sein de la commune. Depuis le mois de juin 2014, l'ensemble de l'éclairage public est donc éteint à partir de 23h.

Au delà de l'économie importante réalisée (environ 13.000 euros), il s'agit de mettre l'activité humaine en pause pendant quelques heures au profit de l'environnement et de l'activité nocturne de la faune et de la flore.


L’environnement nocturne c’est quoi ? (article du site Néoconservation)
"La nuit, c’est le cosmos, une ambiance, des espèces que l’on ne voit pas toujours, des mythes, des rêves… C’est aussi un formidable monde vivant et actif, encore plus que ne l’est le jour. L’obscurité abrite en effet une vitalité remarquable et nombre d’espèces fourmillent dans le noir ! 
Les activités humaines perturbent la biodiversité nocturne et altèrent la qualité du ciel. Ces deux éléments sont d’ailleurs liés – par exemple, les migrations d’oiseaux se basent bien souvent sur la position des étoiles. 
Nous devons considérer la grave menace qui pèse sur le vivant de la nuit, compromettant l’ensemble des services que nous rend la biodiversité nocturne (pollinisation, alimentation etc.). 
 
L’éclairage nocturne est aujourd’hui de plus en plus répandu et morcèle le territoire. Les recherches ont mis en évidence les multiples conséquences nuisibles de sa généralisation, que ce soit sur la santé, la nature, le patrimoine, etc. La législation évolue et la thématique est de plus en plus prise en compte, mais il reste un réel effort collectif à mener pour inverser la tendance actuelle. 
Le problème concerne la plupart des espèces et provoque des effets souvent graves. En effet, 2/3 des espèces sont nocturnes et ont besoin de l’obscurité pour vivre. Or cette obscurité tend à disparaître du fait des activités humaines : 2/3 de la population mondiale vit aujourd’hui dans un environnement impacté par la lumière artificielle ! Ceci a de lourdes conséquences sur la biodiversité. On estime ainsi que les nuisances lumineuses représentent la deuxième cause de mortalité des insectes nocturnes après le développement des produits phytosanitaire (Source : Ministère de l’écologie, 2008)."