Saint-Pierre-la-Garenne
Urbanisme
Le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) est la pièce centrale du PLUi valant SCOT. Il traduit en objectifs les enjeux thématiques mis en avant dans le Rapport de présentation (Diagnostic territorial) et sert de cadre à l’élaboration des pièces réglementaires et des Orientations d’Aménagement et de Programmation (OAP). 
Les orientations stratégiques du PADD du PLUi se veulent être en parfaite cohérence avec les orientations du Projet de territoire de la Communauté de Communes Eure Madrie Seine. Ce document, finalisé en début d’année 2017, est l’aboutissement d’une démarche menée durant plus d’un an avec l’ensemble des élus et des partenaires associés. Il est le fruit d’une réflexion commune sur le cadre de vie, les pistes de progrès et les innovations à apporter pour améliorer l’existant et se tourner vers l’avenir. 
Le PADD respecte les principes fixés par les lois SRU, Grenelle et Alur. 
Le document définit les orientations d’urbanisme et d’aménagement retenues pour l’ensemble du territoire intercommunal. Il constitue par conséquent l’outil d’articulation du projet retenu par les élus pour le développement du territoire dans les années à venir. 
Ainsi, le PADD définit les orientations générales des politiques : 
• d’aménagement, 
• d’équipement, 
• d’urbanisme, 
• de paysage, 
• de protection des espaces naturels, agricoles et forestiers, 
• de préservation ou de remise en bon état des continuités écologiques. 
Le PADD concerne : 
• l’habitat, 
• les transports et les déplacements, 
• le développement des communications numériques, 
• l’équipement commercial, 
• le développement économique, 
• les équipements publics, 
• les loisirs. 
Le PADD fixe enfin des objectifs chiffrés de modération de la consommation de l’espace et de lutte contre l’étalement urbain. Le PADD du PLUi valant SCoT prend également en compte les temps de déplacements et définit les principes de la politique de l’habitat. Le PADD s’inscrit en continuité des objectifs affichés à travers le SCoT de 2010, de façon à affirmer la poursuite d’une politique territoriale définie depuis maintenant une décennie.